mardi 23 décembre 2014

Ponceaux de la Midouze

Ponceau sur le Balasson
Les vestiges bâtis de la grande époque de la batellerie sont encore biens présents sur les rives de l’Adour et de ses affluents. Sur cette photo, un ponceau enjambe le ruisseau de Balasson à Campet-et-Lamolère, comme sur nombre de ruisseaux se jetant dans la Midouze. Ces infrastructures sont érigées au milieu du XIXe siècle lors de l’aménagement des rives de la Midouze et permettaient aux hommes et animaux tractant les galupes de ne plus traverser les cours d’eau à pied ou à la nage. Ces ponceaux ne possèdent pas de garde-fou afin de rendre plus aisé le halage des embarcations, les cordelles dans ce cas, ne frottant pas sur le parapet du pont.


Halage d'une galupe à Dax